Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • : Le centre culturel "Anjela Duval" a pour vocation de faire vivre la culture et les traditions de Paimpol et sa région.
  • Contact

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 14:48

Le KOST AR C'HOAT est une danse qui impressionne souvent le débutant, tant les mouvements de pieds paraissent rapides. Mais en même temps, ce débutant n'a qu'une idée en tête : parvenir à maîtriser "la chose". Alors on a pensé à lui avec cet article qui  l'aidera, on l'espère, à atteindre son but.

 

Petit rappel : le kost ar c’hoat est une danse du centre Bretagne,

 

Pays Kostarchoat 

 

Il s’apparente à une gavotte en « 4 et 5 » mais a été largement influencé par les danses des pays avoisinants : gavotte pourlet, danse fisel, danse plin, etc. 

 

On danse le kost ar c’hoat en ronde ou en chaine. Les danseurs se tiennent fermement, bras dessus - bras dessous ; le buste reste bien droit et le haut du corps bouge très peu. Seuls les pieds « tricotent ». Le déplacement d'ensemble est lent et régulier vers la gauche.

C’est une danse dynamique (tempo moyen 150).

La séquence de pas dure 8 temps. Mais l’accompagnement musical comprend en général 2 phrases de 16 temps répétées 2 fois.

 

Il existe plusieurs variantes de kost ar c’hoat, plus ou moins sophistiquées. On ne commencera bien sûr pas par la plus complexe. En voici donc une (assez) simple à apprendre, qui a bonne allure, et que l’on danse couramment en fest-noz.

 

C'est parti, accrochez-vous !

 

kost ar c'hoat 2 fest-noz 1234

 

En 1, le pied G (qui était à la fin de la séquence précédente devant le pied D) revient en appui à petite distance à gauche du pied D ;

En 2, le pied D croise et chasse le pied G en arrière ;

En 3, le pied G revient en appui sur la ½ semelle ;
En 4, le pied D recule en même temps que la pointe du pied G prend un léger appui devant le pied D.

Les pieds ne bougent alors plus jusqu’en 6, mais entre 4 et 5, mais on effectue un transfert d’appui fugitif sur la pointe du pied G (on voit là que le kost ar c’hoat dérive d’une gavotte en 4 et 5) ;

 

kost ar c'hoat 2 fest-noz 5678

 

En 6, le pied G revient en appui sur la ½ semelle, soulageant ainsi la jambe D.

En 7, le pied G avance devant le pied D, talon G orienté vers la droite ;

Et en 8, la jambe G effectue un rapide mouvement de croisé aller-retour devant la jambe D.

 

 

C’est à très peu de choses près ce que font les danseurs sur la video qui suit :

 

 

 

 

 

Il vous suffit maintenant de faire pareil !

 

Quelques conseils d’apprentissage chez vous (devant votre miroir sur pied) :

- La danse doit donner l’impression de légèreté ; faites-vous donc léger ! Vous pouvez vous aider en cela en vous appuyant sur une paire de béquilles, ou sur un dossier de chaise.

- Evitez de faire des mouvements amples ; les pas doivent être serrés.

- Ne dansez pas en apnée ; décontractez-vous et respirez !

- Entrainez-vous à petites doses, car c’est relativement physique. Inutile de risquer un claquage.

 

 

Maintenant, vous en savez assez pour vous lancer…….. en attendant le stage kost ar c’hoat promis par Yvette. Mais aux prochaines séances du mardi ou du mercredi, vous n’aurez plus d’excuses pour rester dans votre coin à regarder les autres danser le kost ar c’hoat,…….. ou alors venez avec un certificat médical !

Partager cet article

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans DANSE BRETONNE
commenter cet article

commentaires