Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • : Le centre culturel "Anjela Duval" a pour vocation de faire vivre la culture et les traditions de Paimpol et sa région.
  • Contact

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:01

 

 

Samedi 23 novembre, à 15h, à la salle des fêtes de Plounez
Conférence publique, gratuite et bilingue (français / breton)

HISTOIRE DE LA LANGUE BRETONNE

par Ronan Hirrien

 

avec projection d’un dessin animé :
« LA LONGUE HISTOIRE DES DICTIONNAIRES DE BRETON ... »

 

 

De l'arrivée des premiers bretons en Armorique au IVe siècle à la parution de nombreux dictionnaires de breton aujourd'hui, l'histoire de la langue bretonne recouvre quinze siècles.
C'est cette longue aventure que Ronan Hirrien se propose de faire découvrir le samedi 23 novembre.

 

En préambule de son exposé, il projettera un dessin animé de 13mn :
"La longue histoire des dictionnaires de breton... en quelques mots".

 

Cette conférence s'adresse aux bretonnants, aux spécialistes, comme aux curieux qui ignorent tout du sujet.
 

Ronan Hirrien est journaliste et caméraman à France 3 Bretagne, où il réalise des reportages pour les émissions en langue bretonne et pour les différents journaux de la chaîne.
Il est l’auteur de plusieurs documentaires en breton, parmi lesquels « Safar eus Pondi da Zanzibar » 52' (la rencontre d'une bombarde bretonne et d'une bombarde africaine), « le breton en 6 mois » 52’ (des adultes apprennent le breton, et cet apprentissage les transforme), « Lannoù Telo » 26’ (par saint Telo, quinze siècles d’histoire religieuse entre Bretagne et Pays de Galles), « maout ha n’eo ket kog » 26’ (portrait d'un danseur invétéré de la gavotte de la région de Calanhel), « Dre chañs ha dre c'hoant » 26' (la petite école publique bilingue de Saint-Rivoal dans les Monts d'Arrée)… Il a le goût des langues et du voyage.

 

 

« LA LONGUE HISTOIRE DES DICTIONNAIRES DE BRETON…
en quelques mots »
est un dessin animé de 13mn de Ronan Hirrien et Hervé Huneau, sous-titré en français, produit pour l’émission Bali Breizh de France 3 Bretagne.
Le breton est souvent considéré comme une langue populaire surtout orale or, il s’écrit depuis ses origines. La plus ancienne inscription remonte au VIe siècle, dans un sarcophage en pierre du côté d’Auray. Ensuite, on trouve de nombreuses gloses en breton en marge de manuscrits latins. Ces gloses formeront des glossaires et les glossaires des dictionnaires. Le premier dictionnaire de breton est un incunable édité en 1499, le Catholicon armoricain, un dictionnaire multilingue breton-français-latin, le premier dictionnaire à accueillir la langue française ! Il a ouvert la voie à une floraison de travaux lexicographiques de langue bretonne jusqu’à nos jours, qui sont autant de miroirs de l’évolution de notre langue.

 

Venez nombreux assister à cette conférence

qui s'annonce passionnante

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 09:50

 

 

 

KOMZOÙ (*) organise son fest-deiz hivernal

dimanche 10 février 2013 à Pontrieux.

 

DSCN3893c

 

                       Anna&Hervé    Launay-Savidan

                                                 Anna & Hervé                                                           Launay-Savidan

 

Comme ce dimanche d'hiver pourrait bien être tristounet, venez donc vous divertir à ce sympathique fest-deiz.  C'est pas loin de chez vous, et c'est pas cher !

 

Renseignements : té. 02 96 11 94 57.      e-mail : komzoù@gmail.com

(*) Komzoù : association pour la promotion de la langue et de la culture bretonne sur le territoire de Pontrieux-communauté.

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 16:23

Dans le cadre de son rôle de promotion de la culture bretonne, le centre Anjela Duval organise le 15 décembre 2012, à la salle" Mez Goëlo" de Plouezec, une conférence multimedia sur l’histoire de la Bretagne.

 

affiche Plouëzec

conférenciers

 

  Lors de cette conférence (en langue française), les 2 intervenants, Olivier Caillebot et Jean-Jacques Monnier, survolerons pour nous l’histoire de la Bretagne de son origine jusqu’à nos jours, selon un concept original de conversation-interview, entrecoupée de projections video et de séquences sonores.

 

 

Le centre Anjela Duval participera à l’illustration sonore en interprétant plusieurs chants en breton : An Alarc’h, la Gwerz Ponkaleg, le Bro Gozh,….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site dédié à cette « Histoire de Bretagne pour tous » en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://breizhltw.wix.com/histoire-de-bretagne?ref=nf

 

 

La conférence est ouverte à tous. Venez nombreux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 17:35

cornouaille2012-5      

 

 

 

 

Vive les mariés !

 

 

 

 

 

 

Deux jeunes danseurs du cercle Anjela Duval ont célébré leurs épousailles cet été et ont posé pour la postérité, avec leurs parents ! Le centre leur adresse ses meilleurs vœux de bonheur.

 

cornouaille2012-4

 

 

Plus sérieusement, il s’agissait de participer au « défilé des prétendantes et mariés » organisé dans le cadre du festival de Cornouaille qui s’est déroulé à Quimper du 24 au 29 juillet dernier. Enorme manifestation, avec environ 3000 participants (cercles, bagadoù, etc..) originaires de tous les terroirs de Bretagne.

Le cercle Anjela Duval y était représenté par deux (faux) couples de mariés et de parents de mariés, en costume d’époque bien sûr.

 

cornouaille2012-10 

Comme il se doit, il a fallu poser chez le photographe. Très belle évocation du passé, avec des « acteurs » plus vrais que nature, et de beaux costumes paimpolais des années 30.

 

 

 

 

  cornouaille2012-1    cornouaille2012-7

 

 

cornouaille2012-3

 

 

                            cornouaille2012-2

 

 

 

 

Au fait, Ronan,

             

après Cécilia en 2011cornouaille2012-11

 

puis Aurore en 2012, 

 

quelle sera ton épouse en 2013 ?

 

 

 

 

 


Pour tout savoir sur l’édition 2012 du festival de Cornouaille, et voir plein de magnifiques photos des défilés costumés, allez donc visiter le site officiel du festival, en cliquant sur le logo ci-dessous. Et en cherchant bien, vous y verrez nos deux jeunes "mariés" !

Cornouaille-2012

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 00:00

 

Petit rappel :

Botrel-01 Théodore Botrel est né à Dinan en 1868. Il passe sa petite enfance chez sa grand-mère près de Saint-Méen, puis rejoint ses parents à Paris, à l'âge de sept ans, pour y faire ses études.  Il exerce ensuite divers petits métiers, passe cinq ans à Rennes, pour y faire son service militaire, puis revient à Paris et est embauché par la société des chemins de fer P.L.M.  Son temps libre, il le passe à fréquenter les milieux du café-concert, car il a un certain talent de poète et compositeur.

 

Comment est née La Paimpolaise...

Un soir, au cabaret « Le Chien Noir », un des chansonniers est absent, et Th Botrel le remplace au pied levé.  Le patron du cabaret l’invite alors  à se produire en tant que chanteur, et non plus simple parolier. Botrel saute sur l’occasion.

 

Il raconte dans ses mémoires *(voir en fin d’article) :

   

 « …il me fallait, coûte que coûte, et dans les vingt-quatre heures, un programme nouveau, un répertoire bien typique.  Je venais de lire Pêcheur d'Islande, de Pierre Loti, et la pauvre Gaud était comme vivante à mes yeux, prostrée, mais confiante, au pied de la Croix des Veuves. D'un jet, je paraphrasai le roman déjà célèbre, décrivant à mon tour et fixant en six petits couplets le labeur terrible du morûtier et l'image de celle qui l'attend au pays breton. »

 

La Paimpolaise était née.  C’était en 1895.

 

Botrel-paimpolaise 1     Botrel-paimpolaise 2

 

L’air de la chanson est imaginé par Botrel qui avait en tête un vieil air de chasse entendu dans sa jeunesse. Mais c’est Emile Feautrier qui réalise  la « mise en musique ».  

   

Voici  la chanson interprétée, d'une voix surannée, par Théodore Botrel lui-même : 

 

  

 Botrel-vignette tab  

  et pour les accordéonistes, voici la tablature.  

 

 

 

Botrel-vignette paimpolaise

 

Quant aux paroles de la chanson, elles ont subi quelques petites évolutions avec le temps, par exemple pour s’adapter à l’humeur et à la gestuelle du chansonnier qui l’interprétait.  La version qu’on en donne ici est probablement la dernière connue.                                                              cliquer sur l'image pour voir les paroles 

 

 

 

 

 

 

On a beaucoup palabré sur la falaise de Paimpol, qui n’existe pas ; en fait Botrel lui-même précisera plus tard :

   

« Je ne connaissais, alors, de la petite cité de Paimpol, qu'elle-même et pour l'avoir traversée au cours d'une excursion rapide ; j'ignorais ses falaises. Or, le Paimpol des «Pêcheurs d'Islande» n'est pas la ville, où ne logent que les armateurs et les marchands, mais bien les superbes falaises qui la dominent : celles de Ploubazlanec (…..et celles) aussi de Porz-Even que domine la «Croix des Veuves» immortalisée par le roman de Loti ........ »

 

 

La suite de l’histoire……

A partir de là, Botrel est engagé au « Chien Noir ». Mais La Paimpolaise n'est  véritablement rendue célèbre que lorsqu’un jeune chanteur toulonnais, du nom de Mayol, inscrit la chanson à son répertoire. Le succès est considérable, et La Paimpolaise va désormais assurer la renommée de Botrel, y compris à l’étranger.

 

Botrel publie de nombreux recueils de chansons avec la coopération d’un peintre pour les illustrations et d’un compositeur pour l’harmonisation musicale.

 

Chansons-de-chez-nous 2     Chansons-fleur de lys 2

 

Le premier de ces albums, les Chansons de chez nous, paraît en 1898 : Composé au Port-Blanc près de Tréguier, illustré par le peintre finistérien  Eugène-Hervé Vincent,  et préfacé par Anatole Le Braz, cet ouvrage comprend 44 titres dont La Paimpolaise.  Il a été récompensé par l’Académie Française. 

Puis en 1899, sont publiées les Chansons de la Fleur de lys, sur le thème de la chouannerie et des souffrances subies par le peuple breton sous la révolution ; en 1900, les Contes du lit-clos ; en 1901, les Chansons en Sabots ; etc.

 

Ainsi, pendant une trentaine d’années, et jusqu’à sa mort survenue en 1925 à Pont-Aven, Th.Botrel a composé des centaines de chansons ayant pour thèmes l'amour, les charmes et la misère du pays breton. Puis des chants patriotiques, des chansons pour relever le moral des troupes pendant la guerre, etc.

 

Botrel-guerre1Botrel-guerre2 

 

Son succès ne s’est jamais démenti….et pourtant Théodore Botrel ne fit pas l’unanimité : on lui reprocha d’avoir décrit la Bretagne de manière caricaturale, voire exotique. De plus, en ce début du 20ème siècle marqué par l’anticléricalisme, son catholicisme militant (teinté de royalisme), a soulevé des critiques.

Il n’empêche : Th Botrel aura beaucoup fait pour la notoriété de Paimpol, et nous lui en savons gré.

 

* Th. Botrel a écrit ses mémoires (inachevées) : Les Souvenirs d'un barde errant, que vous pouvez télécharger en cliquant sur l'image ci-dessous  :

  

  Botrel-mémoires-pagegarde

On y trouve de nombreux détails sur sa vie, son œuvre, avec des anecdotes parfois surprenantes, comme la rencontre un peu terrifiante qu’il a faite avec un loup dans les bois de Saint-Méen. (chap 18, pp 30-35).

 

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:56

 

 

barzhaz  Samedi 24 mars 2012,
à 15h, à la Salle des Fêtes de Plounez,
conférence en breton et français sur le
Barzaz Breizh,
par Louis Elegoët, et Jean-Pierre Premel.
 
 
 
   

Le Barzaz Breizh est un recueil de chants et poèmes de Basse Bretagne. Regardé par les gens de lettres comme un chef d'oeuvre de la littérature bretonne, il a même influencé un certain nombre de chanteurs et musiciens tels que Alan Stivell, Tri Yann, Gilles Servat,...


Barzaz-Villemarqué 
Collectés dans les années 1830
par le vicomte
Théodore Hersart de la Villemarqué,
les soniou (chants humoristiques, ou d'amour)
et surtout les gwerziou (chants historiques, souvent dramatiques) formant ce recueil ont été publiés pour la première fois en 1839.

 

 

 

 

 

 

Des extraits du Barzaz Breiz seront expliqués en français par Louis Elegoët, et chantés en breton par Jean-Pierre PREMEL,

 

Louis ELEGOËT est historien, membre associé du CRBC (Centre de Recherche Bretonne et Celtique), membre de la section "Religions" de l'Institut Culturel de Bretagne. 

Jean Pierre PREMEL, retraité de l'enseignement anglais-breton, est un chanteur de grand talent ; il anime ou est membre de diverses chorales comme Paotred Pagan, ou Paotred Breiz. Il est spécialiste de la dans round. 

 

Ne manquez surtout pas cette conférence !

 

Pour en savoir plus le Barzaz Breizh, cliquer ici


Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 00:00

Pour la langue bretonne, le XXème siècle aura été marqué par une érosion constante de sa pratique, au point que le breton est aujourd’hui classé parmi les langues régionales en péril. Ce siècle aura aussi été marqué par des tentatives, pas toujours heureuses, d’unification des divers dialectes bretons.

 

La petite video ci-dessous montre l’extrait d’un cours en breton, dispensé par le chanoine François Falc’hun à l’université de Brest en 1971. Elle présente un intérêt principalement historique, car si la contribution scientifique du père Falc’hun aux études celtiques a été importante, ses thèses méritent aujourd’hui d’être nuancées.
On rappelle que le père Falc’hun est à l’origine de la querelle orthographique qui a sévi au milieu du XXème siècle entre le breton unifié (peurunvan) et le breton universitaire (skolveurieg).


cliquer sur l'image pour voir la video

cours en breton

 

Aujourd’hui, les esprits se sont apaisés et les querelles n'ont plus cours ; le peurunvan est l’orthographe très majoritairement enseigné.

L’histoire de la langue bretonne, et des péripéties auxquelles son évolution a donné lieu, sont décrites sur de très nombreux sites, comme par exemple :


Gwalarn :       http://brezhoneg.gwalarn.org/index.html

 

Kervarkerhttp://www.kervarker.org/fr/levr_01_intro.html

 

 

 

Où en est-on aujourd'hui de l'évolution ?

D’ores et déjà le cadre législatif actuel autorise l'utilisation dans la vie publique des langues régionales. Ainsi, tous les actes officiels des collectivités peuvent être publiés en breton, du moment qu'ils le sont également en français. Bien sûr, seul le français a valeur juridique, mais l'usage du breton est partout autorisé en Bretagne (état-civil, signalétique, cérémonie de mariage…), de même que l’enseignement bilingue.

 

Rappelons aussi que, par son amendement du 23 juillet 2008, la constitution française prend maintenant en compte l’existence des langues régionales : L'article 75-1 stipule que " Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France". Ce changement n'apporte pas en soi de droits nouveaux, mais il ouvre désormais la porte à l'adoption d'une législation plus favorable à l'épanouissement des langues régionales.

 

Enfin, il faut citer l'existence de l’Office public de la langue bretonne : 

Cet office, créé à Carhaix en 1999, a obtenu fin 2010 le statut d’établissement public, ce qui lui donne une forte légitimité et lui octroie un rôle majeur dans le développement de la pratique de la langue bretonne. Allez donc visiter son site en cliquant sur le logo :

logo-ofis-bzh

 

 


Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article