Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • : Le centre culturel "Anjela Duval" a pour vocation de faire vivre la culture et les traditions de Paimpol et sa région.
  • Contact

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 00:00

Pour notre association qui est traditionnellement très impliquée dans l’organisation de la fête des Islandais, il est intéressant de connaître les origines de cette fête, et d’en retracer brièvement l’évolution.

 

Le Pardon des Islandais a été institué en 1857 par le curé de Paimpol. C’était essentiellement une manifestation religieuse, comportant procession dans les rues de la ville avec la statue de Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, bénédiction des navires, et messe à l’église paroissiale, tout ceci étant destiné à assurer la protection des marins au cours de la campagne de pêche à Islande. Ce Pardon avait lieu en février, avant le départ des navires.

 

 Pardon-les quais Pardon-foule

Pardon-le-reposoir Pardon-Notre-Dame

     Le reposoir du Pardon des Islandais           Statue de Notre-Dame de Bonne Nouvelle

 

Le peu d’empressement des armateurs à collaborer à la fête religieuse avait déjà été, entre 1871 et 1883, la cause d’une « mise entre parenthèse » du Pardon par les autorités cléricales. Mais c’est en 1904 que l’incident est survenu : l’impossibilité de trouver un terrain d’entente entre le maire et le curé de l’époque (le père Fromal) sur la date du Pardon, qui entrait en concurrence avec les festivités du Gras (auxquelles les commerçants étaient attachés), a conduit à la suppression du Pardon.


La municipalité a donc institué une « fête des Islandais et du commerce ». Fête purement profane, avec bal, feu d’artifice, etc. Paradoxalement, ce sont les articles très anticléricaux du Journal de Paimpol  qui ont incité finalement, probablement par réaction, les armateurs, le maire et le curé à trouver un terrain d’entente, et le Pardon des Islandais a été rétabli en 1913.  Les armateurs se moquaient bien de la forme de la fête, sacrée ou profane ; ils la voulaient la plus distrayante possible, et dans l'esprit du temps, un pardon religieux s'avérait plus efficace qu'une fête laïque ; d'où l'unanimité finale.

 

Pour en savoir plus sur le Paimpol de cette époque, voir (en cliquant sur le lien) l'article de François Chappé : 

Paimpol (1880-1914) : Mythes et réalités.

 

In: Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest. Tome 91, numéro 2, 1984. pp. 171-192.

 

 

Aujourd’hui, l’aspect religieux de la fête des Islandais demeure, sous la forme d’une célébration en la mémoire des marins pêcheurs disparus, avec messe, procession et bénédiction d’une couronne larguée symboliquement sur les eaux.....du  port. Quant aux festivités profanes, animées par le centre Anjela Duval, elles consistent en un défilé traditionnel et un spectacle de danses bretonnes et s’achèvent par un fest-noz, pour le plus grand plaisir des Paimpolais et des vacanciers.

 

Voici quelques photos d'éditions passées :

 

Islandais2011-3

 

Islandais2011-9 Islandais2011-10

Islandais2008-2 Islandais2008-3

Islandais2008-4

 

Cette année, la fête des Islandais aura lieu dimanche 22 juillet.

Outre le cercle celtique de Paimpol qui présentera sa chorégraphie 2012, vous pourrez applaudir le cercle de La Méaugon, le cercle de Saint-Michel Chef Chef (du pays Nantais), le bagad de Plouha, le groupe des Sonerien Da Viken,....Une belle journée en perspective !


Partager cet article

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans DANSE BRETONNE
commenter cet article

commentaires

daniele bromet 22/07/2012 12:09

Merci Jérome pour toutes ces infos et l'organisation de cette belle fête ; de plus cette année le soleil sera au RDV ! bonne journée ! je serai là bien sûr !!amicalement