Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • Centre culturel du Goëlo "Anjela Duval"
  • : Le centre culturel "Anjela Duval" a pour vocation de faire vivre la culture et les traditions de Paimpol et sa région.
  • Contact

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 00:00

Pour la langue bretonne, le XXème siècle aura été marqué par une érosion constante de sa pratique, au point que le breton est aujourd’hui classé parmi les langues régionales en péril. Ce siècle aura aussi été marqué par des tentatives, pas toujours heureuses, d’unification des divers dialectes bretons.

 

La petite video ci-dessous montre l’extrait d’un cours en breton, dispensé par le chanoine François Falc’hun à l’université de Brest en 1971. Elle présente un intérêt principalement historique, car si la contribution scientifique du père Falc’hun aux études celtiques a été importante, ses thèses méritent aujourd’hui d’être nuancées.
On rappelle que le père Falc’hun est à l’origine de la querelle orthographique qui a sévi au milieu du XXème siècle entre le breton unifié (peurunvan) et le breton universitaire (skolveurieg).


cliquer sur l'image pour voir la video

cours en breton

 

Aujourd’hui, les esprits se sont apaisés et les querelles n'ont plus cours ; le peurunvan est l’orthographe très majoritairement enseigné.

L’histoire de la langue bretonne, et des péripéties auxquelles son évolution a donné lieu, sont décrites sur de très nombreux sites, comme par exemple :


Gwalarn :       http://brezhoneg.gwalarn.org/index.html

 

Kervarkerhttp://www.kervarker.org/fr/levr_01_intro.html

 

 

 

Où en est-on aujourd'hui de l'évolution ?

D’ores et déjà le cadre législatif actuel autorise l'utilisation dans la vie publique des langues régionales. Ainsi, tous les actes officiels des collectivités peuvent être publiés en breton, du moment qu'ils le sont également en français. Bien sûr, seul le français a valeur juridique, mais l'usage du breton est partout autorisé en Bretagne (état-civil, signalétique, cérémonie de mariage…), de même que l’enseignement bilingue.

 

Rappelons aussi que, par son amendement du 23 juillet 2008, la constitution française prend maintenant en compte l’existence des langues régionales : L'article 75-1 stipule que " Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France". Ce changement n'apporte pas en soi de droits nouveaux, mais il ouvre désormais la porte à l'adoption d'une législation plus favorable à l'épanouissement des langues régionales.

 

Enfin, il faut citer l'existence de l’Office public de la langue bretonne : 

Cet office, créé à Carhaix en 1999, a obtenu fin 2010 le statut d’établissement public, ce qui lui donne une forte légitimité et lui octroie un rôle majeur dans le développement de la pratique de la langue bretonne. Allez donc visiter son site en cliquant sur le logo :

logo-ofis-bzh

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by ccgad-paimpol - dans CULTURE BRETONNE
commenter cet article

commentaires